Nucléaire iranien: les occidentaux roulés dans la farine!!!

Publié le par Eli d'Ashdod

Nucléaire iranien: Israël met de nouveau la pression sur les grandes puissances

 

Le ministre israélien des Affaires stratégiques a demandé, dimanche 7 avril 2013, aux grandes puissances de fixer une date limite pour persuader l'Iran de cesser son programme d'enrichissement nucléaire au lendemain de l'échec d'une nouvelle série de négociations avec Téhéran.

 

 

 

 

Les pourparlers entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire controversé de Téhéran se sont une nouvelle fois terminés sans avancée notoire samedi au Kazakhstan au terme de deux jours de discussions intensives. «Les sanctions ne suffisent pas; les discussions ne suffisent pas. Le temps est venu de placer devant les Iraniens une menace militaire ou une forme de ligne rouge, une ligne rouge sans équivoque, de la part du monde entier, des États-Unis et de l'Occident (...) de façon à obtenir des résultats», a déclaré Yuval Steinitz, le ministre des Affaires stratégiques, à la radio de l'armée.

 

Aujourd'hui 1er novembre 2013, les États-Unis par la voix de John Kerry nous expliquent que le moment est venu d'attendre pour laisser du temps aux discussions. (Voici 10 ans que nous avons tiré la sonnette d'alarme, voici 10 ans que les Iraniens se moquent des occidentaux afin de gagner du temps.)

 

Ils parlent de détruire le seul pays démocratique de la région "Israël", et les occidentaux ne pensent qu'au pétrole qu'ils pourraient obtenir en échange de voitures ou autres Airbus.

 

Lorsque Paris aura été cautérisé par une bombe portée par un ICBM, il sera trop tard. L'Amérique a abandonné l'Irak, le seul porte avion qui permettait de surveiller les lancements de missiles, merci Barack Hussein Obama de sa soumission à l'Islam!!!

 

Aujourd'hui, les Iraniens sont à deux doigts de la bombe, ils ont franchi la ligne rouge tracée par Benyamin Netanyahou à l'Onu et dont tout le monde se gaussait. Il est temps de cesser les négociations, et puisque les sanctions ne suffisent pas, il est urgent de passer à une autre phase.

 

Eli d'Ashdod

Publié dans Iran

Commenter cet article