Judée-Samarie, nouveaux heurts entre juifs et leurs voisins

 

AFP


Des résidants juifs et des agriculteurs palestiniens se sont affrontés mercredi à coups de pierres en Judée-Samarie pour un différend suscité par la récolte des olives, selon des sources concordantes.

Un agriculteur a été blessé à la tête avant que l'armée israélienne ne disperse les protagonistes au moyen de gaz lacrymogènes, entre Yitzhar et le village de Burin, près de Naplouse, dans le nord du territoire palestinien, selon des témoins palestiniens.
L'armée israélienne a confirmé avoir mis fin aux affrontements mais a démenti tout usage de gaz lacrymogènes.
Les incidents ont éclaté après l'inscription de graffiti en hébreu sur une cabane qui a été ensuite incendiée dans un autre village proche de Naplouse, ont précisé des habitants.
Les médias israéliens ont rapporté que l'inscription disait "Bons voeux des collines", une allusion aux colonies, habituellement construites sur les hauteurs de Judée-Samarie.
L'armée israélienne a indiqué avoir été saisie d'une plainte au sujet de cet incendie et avoir transmis le dossier à la police pour une enquête.
La récolte des olives donne souvent lieu à un échauffement des tensions permanentes entre la population palestinienne et les quelque 300.000 habitants des implantations juives de Judée-Samarie, considérées comme illégales par la communauté internationale.
La campagne qui vient de débuter est marquée par une poussée de déprédations sur les arbres par rapport aux années précédentes, selon le quotidien israélien Haaretz, qui cite un document interne du ministère israélien de la Défense.
En deux semaines, 500 oliviers de Palestiniens et 100 arbres de colons ont été abattus, empoisonnés avec du désherbant ou incendiés, selon le journal.

G.I.N avec Agences